Trone de Fer: La Guerre des 10 Rois !!!

Journal de Ragnar Volmark "Castellane"...

Aller en bas

Journal de Ragnar Volmark "Castellane"...

Message  lekidnesta le Mer 29 Aoû - 17:08

Chapitre 1 – Premiers pas...
Je suis né sur l'île d'Harloi. Une île de Fer.
Là où les hommes ne sèment pas.
S'ils ont besoin de quelque chose, ils prennent leurs bateaux et vont piller.
Tout cela sous l'oeil du Dieu Noyé.
Les vagues nous appartiennent.

Très tôt j'ai quitté ma famille.
Malon Volmark, mon père, sentant le vent tourner, me "placa" dans une famille du continent, les Castellane.
Une maison mineure se laissant vivre mais ne manquant de rien. Qu'il s'agisse de soldats ou d'instruction.
Le Seigneur Rhéomar fut durant mes premières années comme un père. Il m'avait accepté quand Malon, par dela la mer m'avait repoussé.
Son fils devint mon partenaire.
J'avais trouvé une maison, un foyer et je m'y sentais bien.

Ah, les premiers temps furent compliqués.
Etre Fer-né est un fardeau lourd à porter et peu de gens vous laissent le temps de faire vos preuves.
Le poids des préjugés m'a parfois semblé trop grand.
C'est là que tout aurait pu basculer.
Mais encore, Rheomar sut me faire accepter. Contre vents et marées.
Rheomar devient mon "père". Son fils devint mon "frère".
J'avais trouvé une famille.

Puis ce fut le tournant.
La vie nous réserve des moments clés.
Là ou notre destin peut se sceller. En quelques décisions. Faire un choix. Renoncer.
Balon Greyjoy se rebella contre le Roi Robert.
Que devais-je faire?
Je pris à ce moment là ma plus grande décision.
Je resterai fidèle à celui qui m'avait tout donné.
Je laissais derrière moi l'ombre d'un père et d'une famille lointaine...

Les Greyjoy furent vaincus.
Mais les Castellane n'en profitèrent pas.
Dugal, l'héritier, fut tué au combat.
Rheomar fut anéanti.
La maison sombra.

Je ne saurai dire ce qui provoqua ce changement.
Mais Tristifer, le frère de Rhéomar, prit les choses en main.
Il me faisait penser à Rhéomar par certains cotés. Le Rhéomar d'avant.
Celui qui voulait faire rimer Castellane avec grandeur et honneur.

Tristifer ne pourrait pas réussir seul. Mais je ne le laisserai pas seul.
Je partageais son projet ambitieux et son gout pour le progrès.
Une vision et des aspirations qu'il avait piochées au gré de ses nombreux voyages par delà les mers.
Cela nous avait fortement rapprochés.
Je goutais son ambition.
Il admirait mon implication.
Comme je l'avais toujours fait pour la famille, je me mis corps et âme à son service.
avatar
lekidnesta
Admin

Messages : 917
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://tronedefer10rois.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Ragnar Volmark "Castellane"...

Message  lekidnesta le Mer 29 Aoû - 17:09

Chapitre 2 – Le Foyer...
Nous laissons Port-Real derrière nous.
Un sentiment mêlé de regret et de soulagement parcourt la compagnie.
Pour ma part, c’est un sentiment de devoir accompli.
J’ai beaucoup appris ici.

Un dicton dit que les voyages forment la jeunesse.
Un autre que ce qui est important dans un voyage n’est pas la destination mais les étapes pour y parvenir.
Je suis d’accord avec ces deux visions.
Je ne suis plus si jeune selon les standards de mon époque (que dois penser mon maitre-d’arme ?) mais chacun des voyages que j’ai fait m’a ouvert sur une facette de moi que j’ignorai ou que je voulais cacher.

Je trouvai que William refoulait beaucoup de choses de son passé et n’avait pas le courage d’affronter l’avenir.
Mais en l’observant j’ai compris. Le véritable courage n’est pas de ne pas avoir peur mais d’affronter sa peur.
Je crois qu’il a en lui quelque chose qui le terrifie et qui l’obsède. Un secret qu’il porte comme un fardeau et qu’il croit devoir porter seul. Un jour peut être il comprendra comment le partager.

Eloys dut faire des choix. Quand son cœur lui aurait dicté une conduite, l’honneur et sa dévotion lui firent prendre un autre chemin. Elle choisit l’interet commun plutôt que sa propre personne. Je compris qu’il n’était pas difficile pour elle de prendre une décision car elle connaissait parfaitement les valeurs qu’elle défendait.
Walton Dulverre devrait le comprendre, ou se résoudre à la perdre.

Je mis plus de temps à comprendre Stepan Waters. Mais cela m’apparut finalement clair un matin. Le sourire qui éclaira son visage quand il retrouva Meryn valut toutes les explications. Stepan était un individu désespérément seul à qui on avait arraché ce qui le faisait vivre, l’amour de ses proches. Et il cherchait en chacun de nous ce qu’il avait perdu, ménageant les uns et les autres sans vouloir leur faire aucune peine, s’enferrant par la même dans des embrouilles en tous genres, mensonges et autres manigances.

Mais ces voyages vous font également ouvrir les yeux sur ce qui est autour. Ce qui rode.
Car ce monde recèle le mal en lui.
Un mal qui prend de nombreuses formes.
Le vice d’un homme répond à la jalousie d’une femme, l’aveuglement d’un autre entraine la cruauté de dizaines.
Quelque forme que prenne ce mal, son mode d’action est souvent le même.
A la fin, de nombreux malheureux finissent le ventre ouvert pendant que les tireurs de ficelles trinquent dans leurs châteaux.
Nous ne sommes que des pions.
Il parait que dans un jeu de nobles, les pions peuvent prendre du galon et devenir autre chose.
Devenir roi, reine, chevalier. Certains deviennent fous.
Ce qui est sur c’est qu’à ce jeu de trones, on ne perd pas simplement. Si on ne gagne pas, on meurt…
Et dire que certains croient encore qu’ils peuvent ne pas prendre part au jeu. Rester en retrait.
Ils ne savent pas. Les pauvres.
Personne ne reste en retrait.
J’ai retenu peu de choses des Iles de Fer mais je garde ce dicton en mémoire, « quand au bout d’un certain temps tu n’as pas trouvé qui est le pigeon, c’est que le pigeon c’est toi… ».

Alors que j’approche de Waterford, je laisse derrière moi ces dernières semaines de voyage.
Mes pieds sont plus légers. Mon cœur se serre un peu.
J’imagine déjà des visages me reconnaitre, s’éclairer, des éclats de voix, des accolades.

Jamais je n’aurai pu imaginer que tu m’avais autant manqué. Mon foyer.
avatar
lekidnesta
Admin

Messages : 917
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://tronedefer10rois.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Ragnar Volmark "Castellane"...

Message  lekidnesta le Mer 29 Aoû - 17:09

Chapitre 3 – Hésitation...
Alors que la compagnie est en voyage dans le Dorne pour porter secours à un seigneur dont les terres ont été annexées par un ancien employé, un Ours attaque le groupe et met les chevaux en panique.
William et Ragnar confrontent la bête…

J’ai le cœur qui bat la chamade, le souffle haletant, je sens mon corps brulant.
Alors que l’ours s’effondre de tout son poids et commence à glisser sur les pierres, je regarde ma hache couverte de sang. Puis mon regard se tourne vers William. Il est allongé sur le sol en train de récupérer des griffures et morsures de l’ours qui n’était pas loin de lui faire craquer les os.
Quand William a foncé sur l’ours j’aurai pu être à son coté, le devancer même.
Mais l’espace d’un instant je fus comme paralysé, cherchant une raison d’agir. Je réfléchissais… ?

Déjà la veille, lorsque les péquenots du coin étaient venus au domaine Lancaster chercher des noises, j’étais resté en retrait, laissant William se faire maltraiter.

Par chance William n’a pas grand-chose. Je l’aide à se relever alors qu’Eloys et Meryn se précipitent pour le soigner.
Je peux alors m’éloigner un peu.



« Il ne peut y avoir deux coqs dans le même poulailler » ajoute Eloys, « Et si vous régliez cela par un combat ? » fait la jeune femme visiblement excédée par nos accrochages réguliers.
Le sang me monte à la tête. Je mens à moitié en répondant que ca ne m’intéresse pas. Ce que j’entrevoie ne se joue pas avec des épées de bois ou un premier sang. Je vois ma hache le couper en deux !!!
Je secoue la tête pour chasser ces pensées.
Serai-je capable de faire cela ?
« Tue-le !!! »
Je dois arrêter d’y penser mais ces voix ne s’en vont pas…
« Tu seras toujours un étranger pour lui, il te hait !!! »
Assseeeeeeeeeeez !!!

« Allons voyons, pas la peine de s’emporter mes amis, après tout nous sommes une grande et belle famille… » intervient Stepan. Mauvais endroit, mauvais moment… Je ne contrôle plus ce qui sort de ma bouche.
Ma hache était prête pour Lancaster et voila qu’elle se plante dans le pauvre corps de Waters,
« Qu’est ce que tu y connais toi en belle famille ??? ».



« Je t’aime bien Ragnar mais pourquoi as-tu régulièrement besoin de jouer les enfoirés ? ».
Je vois bien que c’est ce qui passe dans les yeux de Stepan quand je lui présente mes excuses.
Mais il n’osera jamais me le dire. Il a peur du volcan.
Ce qui fit également se poser la question à Eloys et William de me parler de Cecily et Thallia.
Ils hésitèrent à réveiller la bête sauvage prête à tout ravager.
Ou ne serai-je qu’une bête domestiquée qui cherche à se faire remarquer mais dont les griffes sont coupées et qui n’a que des coussins à déchirer?
« Ils sont jaloux de toi champion. Tu les surpasseras bientôt tous !!! »
Voila que ca recommence…
« Ils veulent te faire douter, te garder sous leur coupe, ils te prennent de haut !!! »
Le regard de Ragnar se tourne vers Eloys et William qui discutent.
Eloys tourne la tête vers Ragnar et se fend d’un sourire.
« Elle se paye ta tête, encore une fois !!! »
Ragnar serre les poings.
« Qu’elle aille se faire sauter par Dulver et quitte la maison, bon débarras !!! ».

Ragnar tourne la tête et regarde son épaule droite. Il prend un morceau de viande séchée de sa besace et le tend à Reese qui l’avale prestement. Le regard du rapace est plongé dans celui du jeune Fer-Né.
« Qui d’autre que moi ne t’a jamais décu ? »

Ragnar semble hésiter, fait une grimace et soudainement envoie le faucon voler,
« Est-ce que je suis en train de parler à un faucon ??? ».
avatar
lekidnesta
Admin

Messages : 917
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://tronedefer10rois.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de Ragnar Volmark "Castellane"...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum