Trone de Fer: La Guerre des 10 Rois !!!

Mois 8 et 9/298 - Eloys et son héritage...

Aller en bas

Mois 8 et 9/298 - Eloys et son héritage...

Message  lekidnesta le Jeu 10 Jan - 8:44

Jour 26
Au petit matin, Walton et moi faisons nos adieux à Lady Janice. Nous montons à bord d'un navire marchand qui fera plusieurs escales sur la côte avant de nous mener sur les terres Rhysling. Messire Lucifer Graves se joint à notre voyage avec son homme de main, Eddy. Je trouve cet homme des plus mystérieux avec son visage à moitié caché par un masque. Et le destin ne s'est pas montré clément avec lui récemment.
Il m'impressione quelque peu d'ailleurs. Il semble homme à savoir ce qu'il veut. Dommage, nous ne serons toujours pas seuls avec Walton. Je lui offrirais mon présent plus tard....

Jour 29
Notre première escale se fait au domaine Bulwer. A notre arrivée, nous sommes reçu par Ser Rodrik. Il nous informe que Lord Tristifer n'est pas présent. Je suis très déçue: voilà un moment que je ne l'ai pas revu et entre la mort de Lord Rhéomar, les malheurs de ce pauvre Jared et son empoisonnement, je souhaitais le trouver en meilleure forme. Enfin, si Tristifer est à Port Réal, c'est qu'il doit être assez remis pour voyager et je m'en réjouis. Il est pourtant dommage de ne pas avoir pu le rencontrer. J'aurais pu m'entretenir avec lui et obtenir de précieux conseils au sujet de l'économie du domaine. Walton demande alors à voir la jeune lady Bulwer mais Ser Rodrik semble tout à coup gêné. Il nous prévient que personne n'est autorisé à voir sa maîtresse, elle est souffrante et sa mère est elle même à son chevet. Mes compagnons de voyage et moi même nous inquiètons: est ce si grave?
A force d'insister, Ser Rodrik nous laisse entendre que c'est sa grossesse qui se trouve être des plus délicates. Je veux bien l'entendre! Enceinte à 12 ans? Mais à quoi pense Tristifer? Walton m'avait pourtant sous entendu que notre ami commun attendrait que sa très jeune femme soit... prête.
Alors que Lucifer et Walton insistent encore, je vois bien que le pauvre homme est de plus en plus gêné. Il ne faut pas ainsi froisser nos hôtes. Si les maîtres ont donné des ordres, il n'y a rien à faire. Nous prenons congé malgré l'invitation lancée par Ser Rodrik à passer au moins la nuit dans la demeure Bulwer. Nous ne pourrions de toute façon accepter: notre bateau repart dans quelques heures.

Jour 30
Villevieille et sa magnifique tour se dresse devant nous. Du pont supérieur, la vue est superbe. Je suis heureuse: Walton semble aller beaucoup mieux. Même s'il a tendance à se déplacer encore gauchement. Il souffre encore mais ne se plaint pas. Et pour ma part, je craignais que prendre la mer me rendrait mes nausées des premières semaines mais il n'en est rien pour l'instant. C'est plutôt le contraire: l'air marin et salé est vivifiant. Messire Lucifer, suivi de son ombre Eddy, nous quittent rapidement: ils ont d'importantes recherches à faire. Je ne pose pas plus de questions, Walton doit être au courant de tout cela.
Sitôt à terre mon enthousiaste redescend d'un cran: nous avons le déplaisir de croiser ce demeuré radoteur de Cedrik Costayne. La journée avait pourtant si bien commencé...
Evidemment, à notre vue, ce bellâtre s'est immédiatement approché, quémandant les derniers râgots abjects et croustillants qu'il pourrait tourner en mauvais vers. Après s'en être débarrassé, nous filons sans plus tarder vers la haute tour dans l'espoir que Ser Bran soit déjà rentré.
L'accueil est toujours aussi chaleureux chez les Hightower et les serviteurs prennent grand soin de nous avant que Ser Bran ne s'avance à notre rencontre. Il est bien aimable de prendre du temps pour nous recevoir, mon mari et moi. Dans un premier temps, Walton et lui parlent de l'ordre écarlate. L'intendant de la haute tour semble d'ailleurs très en avance sur les plans et les détails à régler avant de recevoir les sept chevaliers qui formeront le nouvel ordre de chevalerie et cela m'amuse de voir Walton se démener avec la paperasse et les décisions à prendre. Mon pauvre amour n'avait certainement pas pensé à tout cela! Il est encore tôt: trouver des chevaliers dignes de confiance est bien difficile par ces temps troublés. La confiance est une chose qui ne se gagne pas facilement.
Puis Ser Bran se tourne vers moi et s'enquiert de mes intentions. Je lui affirme que je suis toujours prête à faire ce que nous avions convenu aux noces désastreuses: à savoir espionner ce traître d'Emmon Cuy. On me présente l'intendant Sandar avec qui je finirais ma formation. Après discussion, l'héritier des Hightower prend la décision de nous accompagner sur nos terres ! Tout d'abord surprise, je suis plutôt satisfaite qu'il se joigne à nous. Ainsi, il verra par lui même le comportement de mon arrogant beau-frère. Et voyager avec lui donne un certain prestige, car au lieu de reprendre notre bateau marchand, Ser Bran insiste et nous invite sur une galère de guerre personnelle! Je dois avouer que le confort est tout autre et Père et Juliette seront certainement impressionnés par notre retour avec un invité de marque. Il me tarde de les revoir.

Jour 01
Nous prenons la mer à nouveau mais cette fois ci pour un aller sans escale. Notre maison sera bientôt en vue!

Jour 04
Nous sommes enfin arrivés à Port Trémière. Ce port est certes des plus pratique, je songe à l'agrandir dans les prochaines années. A notre débarquement, nous sommes tout trois interdit: nombre de marins et de dockers sont... de Dorne! Que signifie tout cela? Père ferait il des affaires avec eux maintenant? Je me refuse à croire de telles inepties. D'ailleurs le prévôt de Port Trémière, Forley Ragwile, s'avance vers nous et demande à me parler seule. Walton et Ser Bran s'éloignent légèrement par discrétion. L'homme me demande alors si je suis au courant. Au courant de quoi? Il refuse de me le dire et demande à Walton de nous rejoindre. Même en insistant, Forley ne nous dira rien. Il affirme que ce n'est pas à lui de nous en faire part et me conseil de me rendre au château de Père s'en plus tarder. Par les sept! Que s'est il donc passé de si terrible pour que ce prévôt refuse de me l'avouer? Serait il donc arrivé quelques malheurs à Juliette? A Père? L'angoisse m'étreint au point que le temps mis à arriver au château accompagnés par la garde de Ser Bran me semble une éternité. Ne pourrions nous pas chevaucher plus vite?
Enfin les contreforts familiers se dressent devant nous avec derrière, mes chères montagnes. J'ai attendu ce moment depuis de longs jours et maintenant, je ne pense pas un seul instant à profiter du paysage.

Juliette nous accueille dans la cour. Avec son désagréable mari.
Elle a une mine affreuse! Que peut elle bien avoir à nous annoncer? Je crains le pire...
Et Emmon qui fait tout un mystère avec cette histoire de corbeau non reçu!
Enfin, Juliette me l'annonce: Père nous a quitté. "Dans son sommeil" a t'elle ajouté à mi-voix.
Non...
Cela ne se peut... Père se portait tout à fait bien lorsque nous l'avions quitté il y a un mois.
Il est trop jeune. Non...
Je reviens à la réalité: Walton se querelle avec Emmon. Juliette a les larmes aux yeux. Ser Bran a un air grave et me regarde. C'est donc vrai?
Je reprends la parole: quand cela a t'il eu lieu?
Il y a trois jours me répond t'on.
Juliette pose son regard accusateur sur moi: "tu n'étais pas là".
Ses paroles sonnent comme une sentence dans ma tête. Pauvre Juliette! Elle a dû endurer l'épreuve seule!
Je n'arrive pas à penser clairement. Il faut que je le vois de mes propres yeux. Déjà, où se trouve Père?
Emmon nous répond qu'il a été enterré. Nouvel ébranlement. Comment cela "déjà enterré"?
Juliette réplique qu'ils ne savaient pas quand nous allions arriver.
Peu importe! Il FAUT que je le vois. Et maintenant! Ce n'est pas cet imbécile d'Emmon Cuy qui me barrera la route! Walton et ser Bran s'en mêlent. J'obtiens gain de cause. On me dirige vers le cimetière familial. Je crois que Walton me suit. Oui, il est près de moi. Nous arrivons devant une tombe fraîchement creusée. Père est là. Près de Mère. Je flanche enfin. Tout ce cauchemar est réel.
A même le sol, au pied de la tombe, je ne songe même pas à prier les sept pour demander à l'Etranger de veiller sur mon Père. Je ne fais que pleurer comme une petite fille.
Je sens Walton derrière moi. Sa présence me rassure. Lui aussi pleure le Père qu'il n'aura pas eu le temps d'avoir...
Oh non! Notre bébé! Père ne le connaîtra jamais...
Mes pleurs redoublent. C'est injuste. Qu'avons nous fait aux dieux pour qu'ils nous punissent ainsi?
Enfin, je réussis à me calmer et prie pour le repos de Lord Raynald. Je renouvelle silencieusement ma promesse aux sept, et cette fois ci, à mon pauvre Père: je jure de redresser ce domaine. Je jure qu'il fera un jour la fierté des Rhysling. Je jure de tenir mon rang et de faire les devoirs qui m'incombent.
Ankylosée, je me redresse tant bien que mal et époussette ma robe de voyage. Après un dernier regard sur la sépulture, j'affronte le regard de Walton. J'avais vu juste, lui aussi pleure Lord Raynald. Il me prend dans ses bras et m'enserre. Une nouvelle vague de larmes menace de surgir. Je souhaiterais tant disparaitre dans ses bras!
Nous reprenons le chemin du château. Il faut que je vois Juliette!
Le capitaine Rogen nous croise et annonce que le dîner va être servi, on nous attend pour souper. Juliette est certainement là bas. Rogen glisse quelques mots à Walton mais je ne les écoute guère.
Lorsque nous entrons dans la grande salle, je me précipite sur Juliette et l'enlace. Elle ne me rend pas réellement mon étreinte mais qu'importe. J'avais besoin de celà.
Emmon nous interrompt avec son air goguenard que je ne peux souffrir. Ne peut il donc pas pour une fois cesser de parader et respecter notre deuil?

Il s'empresse d'aller s'asseoir... à la place de père! Que signifie ce manque de respect inacceptable? Les mots me manquent pour lui dire le fond de ma pensée. Mon Walton intervient immédiatement et lui intime de changer de place. Et prestement. Ce sale prétentieux refuse tout bonnement. Le ton monte et au beau milieu de l'échange plus que tendu, nous apprenons, ébahis, qu'un parchemin a été retrouvé dans les appartements de Père. Il y est stipulé que l'héritage Rhysling revient à Juliette!
Comment cela serait il possible? C'est encore une manoeuvre de ce Cuy! Jusqu'où son ignominie ira pour satisfaire Ashford? Je comprends tout de suite pourquoi il y avait tant de dorniens au port. Et également pourquoi Ashford a rétrocédé si facilement Port Trémière. Ce coup bas était anticipé depuis des mois!

Walton et Emmon sont proches d'en venir aux mains. Enfin, surtout mon Walton. Ser Cuy se cache comme le pleutre qu'il est derrière les soldats Rhysling qui viennent de faire irruption dans la pièce. En réponse, la garde de Ser Bran se tient prête à dégainer. Des insultes fusent et Emmon provoque Walton en duel. C'est Ser Bran qui sera le témoin et il est convenu que le duel se déroulera à midi le lendemain avec des combattants qui auront le choix des armes.
Nous sommes obligés de dormir sur la galère de Ser Bran. Ce dernier l'a imposé pour nous mettre en sécurité. C'est plus prudent. Qui sait ce que ce traître d'Emmon pourrait tenter de faire sous couvert de la nuit?
Même si je vais dans ce sens et que je suis reconnaissante à Ser Bran de garantir notre sécurité, c'est un nouvel affront pour moi: être obligés de dormir en dehors des murs du château Rhysling alors que Emmon Cuy se prélasse dans ses appartements! C'est trop pour moi!
La nuit fut longue et courte à la fois. Walton n'a pas dormi beaucoup. Comme à son habitude, il s'est préparé mentalement et a prié les sept de lui accorder la victoire. Je n'ai pas vraiment dormi non plus. Même avec la fatigue du voyage, je ne pouvais fermer les yeux sans imaginer Père, livide sur son lit de mort.

Jour 05
Au lendemain, Ser Bran est parti devant pour orchestrer le duel et inspecter la piste et les alentours du tournoi. Cela m'a donné le temps de prier à mon tour les sept de garder mon amour en vie. Avec Juliette, il ne me reste que lui maintenant. Je ne peux me permettre de perdre ni l'un, ni l'autre.
A midi, le duel commence. Emmon arrive dans une armure d'apparat. Il prépare quelque chose, ce n'est pas normal. Je sens que Bran et Walton se font la même reflexion. Nous avons la désagréable surprise de voir s'avancer sur le terrain, Ser Gerold Dayne, notre voisin par delà la frontière dornienne. Bran et Walton se tendent. Nous sommes tombés dans un piège!
Le combat commence et Walton perd vite l'avantage. Après plusieurs blessures, nous lui crions d'arrêter le combat. Je ne peux plus supporter la vue de mon mari ensanglanté. Juliette accourt à mon côté et semble touchée à l'inverse de son fourbe de mari qui jubile de la situation. Ser Bran m'a fait comprendre par un signe qu'il avait tout vu de son comportement infâme. Malgré tout, Walton prend la folle décision de continuer de se battre. Lorsque la lame de Ser Dayne va s'abattre sur lui dans un ultime coup, nous assistons à un dénouement des plus imprévus: le capitaine Rogen vient de se précipiter au milieu des deux combattants et a protéger Walton en prenant le coup meurtrier à sa place. Il s'effondre à terre aux pieds de mon amour, agonisant. Nous sommes tous sous le choc. Ser Bran arrête le combat et demande au mestre de s'occuper immédiatement des blessés. Il reporte le duel à plus tard et ... juge dans l'instant le capitaine Rogen! Je ne sais si Ser Bran a vraiment le pouvoir de rendre justice sur les terres Rhysling puisque en matière de seigneurie sur ces terres, la situation est un peu trouble. Mais je n'apprécie pas de voir décapiter sous mes yeux un homme loyal de Walton qui m'a lui même servi de garde du corps pendant un temps. Et je n'ai pas eu le temps de réagir!

Jour 06
J'ai passé ma nuit au chevet de Walton. Il est en vie, je devrais prier les sept de m'avoir accordé mes prières. Mais il est à nouveau sévèrement blessé et j'ai peur pour lui.
Père n'est pas parti depuis une semaine que le sang a déjà été versé sur le domaine. Mes pleurs n'en finissent plus. Il le faudra pourtant bien: nous allons monter à Haut Jardin pour mener l'affaire en justice devant nos suzerains, les Tyrell. Ser Bran Hightower nous accompagne en tant que témoin. Sa parole pèsera lourd dans le jugement je pense. Il est rassurant de l'avoir à nos côtés. De plus, il se montre très prévenant et assure toujours notre sécurité.
Nous quittons Port Trémière et j'ai le coeur lourd. Juliette et moi ne nous sommes pas reparlées après le duel. Je ne souhaite pas lui faire plus de peine, mais je ferais tout pour récupérer les terres Rhysling. Plutôt tout que les laisser aux mains d'Emmon Cuy !
J'ai tout de même pris conscience d'un fait important: les sept ne me punissent pas. Ils viennent de m'envoyer ma première épreuve pour éprouver mon serment. Je dois tout d'abord leur prouver que je suis digne de ce domaine avant de pouvoir le diriger. Et bien, qu'il en soit ainsi!

Jour 08
Nous voilà de nouveau à Villevieille. J'ai l'impression d'avoir reculé de dix pas au lieu de progresser. Ser Bran s'excuse mais il doit régler quelques affaires avant son départ. Nous retrouvons Lucifer Graves en ville, toujours accompagné d'Eddy. Ils ont trouvé certaines pistes à priori mais il leur manque un entretien auprès de Ser Bran. J'accepte pour demander une entrevue avec l'héritier Hightower et les présenter. Quelques heures après, j'obtiens cette entrevue et fait accéder Lucifer aux appartements de Ser Bran. Ces derniers échangent sur divers affaires encore secrètes. Bran semble assez étonné de mes "amis". Il ne devait pas me voir ainsi. Mais alors qu'il est sur ses gardes, je me porte garante de Lucifer et sa parole. Ser Bran finit par lui faire assez confiance et Lucifer se confie. Ce qui change le regard de Ser Bran assez rapidement.
Nous ne nous attardons pas à Villevieille et reprenons notre route dès que notre protecteur en a finit avec les doléances à gérer. Lucifer et Eddy sont du voyage, également invités par Ser Bran sur sa galère. Chaque heure compte pour rencontrer au plus tôt Lord Mace Tyrell et en finir avec cette histoire grotesque de parchemin non légal.

Jour 12
Nous nous arrêtons sur les terres Thacaeli où nous sommes accueillis par Lady Janice qui est surprise de nous revoir si vite. Après lui avoir expliqué brièvement la situation, elle se montre désolée et nous ouvre une nouvelle fois ses portes. Les travaux ont déjà bien avancé je trouve. Mais il reste un travail considérable pour remettre d'aplomb son château et son port. L'alliance de la côte est à nouveau évoquée, cette fois avec Ser Bran qui écoute attentivement. Des conseils sont échangés.
Lady Janice se porte bien mais je lui trouve un peu de fatigue liée à sa grossesse. Elle commence à moins bien se mouvoir aussi. Ser Bran est quelques peu choqué de voir la relation qu'entretiennent Lucifer et Janice et il faut bien avouer que même si je suis heureuse pour eux, j'en suis tout aussi gênée. Walton insinuera gentiment qu'il faudra tout de même trouver une date pour leur mariage, ce à quoi les deux amoureux répondent qu'il ne tardera plus. L'atmosphère se fait d'un coup, plus légère.

Jour 13
Départ du domaine Thacaeli. Nous laissons derrière nous Messire Lucifer et Eddy et nous reprenons la route aux côtés de Ser Bran. L'angoisse commence à m'étreindre: et si je n'obtenais pas gain de cause?
Ser Bran nous a déjà proposé de prendre nos quartiers à Villevieille auprès de lui si jamais le procès se finissait mal pour nous. Il souhaite nous compter parmi sa cour. Je lui serais toujours infiniment reconnaissante pour tout ce qu'il fait pour nous deux. Cet homme est un vrai chevalier.
Malgré le confort que procure le bâteau, le voyage me semble pourtant long. J'ai beau me concentrer et préparer ce que je devrais dire devant mes suzerains tout le jour, mes nuits ne sont remplis que de larmes et je dors peu. Walton est heureusement trop fatigué de ses blessures pour s'en rendre compte.
Même si je gagne ce combat, rien de ce que je ferais ne me ramènera Père...
lekidnesta
lekidnesta
Admin

Messages : 961
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur http://tronedefer10rois.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum