Trone de Fer: La Guerre des 10 Rois !!!

Mois 7 - Walton / Loyauté négociable...

Aller en bas

Mois 7 - Walton / Loyauté négociable...

Message  lekidnesta le Mar 23 Oct - 13:46

Loyauté Négociable

La bataille est enfin finie, et je m'effondre sur un banc, le flanc tout juste bandé et encore saignant. Je comprends l'ampleur de ce qui vient de se passer aujourd'hui et m'en ouvre à Lady Janice. Surtout, je lui propose de prendre la blâme de la mort de Duram Chester à sa place si besoin est.
La Lady semble longtemps y réfléchir, mais voilà, qu'aiguillé un peu par Ser Edwyd, elle prends finalement le bon choix, celui d'assumer elle même. Et elle l'affirme d'une voix forte, pleine de conviction. Enfin le retour de la Lady Janice que j'apprécie !

Alors que nous continuons de parler, je suis surpris par l'arrivé de Maery Hewett dans le château de la Lady. Je suis partagé entre honte et soulagement à sa vue. Elle ne manquera pas de me faire défaillir et perdre mes mots plus d'une fois par son venin.

Je dois aussi m'expliquer avec Lord Jon, qui attends la venue de la délégation de Lord Mace Tyrell. Des mots fort sont échangés. Il me réprimande. Il soutient sans concession sa version des faits, ne remets jamais en question ses propres échecs. Quand j'avance des mots de paix et de concession, il me répète que je ne suis qu'un idiot inexpérimenté.
Son assurance n'a d'égale que sa stupidité !
Lui n'aurait jamais rien compris quoi que ce soit de l'affaire sans moi. Il n'aurait su obtenir le témoignage de Farlan Hewett, et pourtant, à l'entendre, la victoire lui revient seul et je n'ai fait que lui mettre des bâtons dans les roues comme un gamin turbulent.
Il ose me dire qu'il s'est autant battu que moi, alors que j'étais le premier dans l'affrontement. Il ose me dire qu'il avait une meilleure idée du courage et de la force du bras de nos hommes de derrière ! Il ose dire qu'il calcule le prix des vies à sauver, alors que l'on doit s'efforcer de sauver jusqu'à la dernière.
Il dit que moi, j'ai risqué de faire tomber le château, alors que c'est moi qui ai pensé et planifié, jusqu'au choix des hommes et du moment, la sortie pour permettre aux messagers de partir !
Alors que j'ai combattu plus vaillamment que n'importe qui à part peut être Ser Edwyd !
Alors que nombre de vie auraient pu être sauvées si l'on m'avait écouté et que l'on s'était battu dans le bourg tant que les forces étaient encore égales !
Alors que j'étais contre l'emprisonnement officiel de Lord Tygor et contre l'échange, tous des fiasco qu'il a sanctionné !
Et après, il ose me dire que j'ai été impulsif, idiot, et que je ne comprends rien à la tactique. Je reconnais mon erreur sur le domaine Hewett, je reconnais que je ne suis pas le meilleur investigateur, mais Ser Jon mon mentor et mon supérieur ? Que m'a-t-il apporté ce bien piètre professeur ? Et qu'a-t-il apporté au domaine Thacaeli ? Son bon sens de la stratégie est sa seule qualité rédemptrice au milieu de ce chaos !

Je suis enfin convoqué par mon suzerain, pour lui livrer ma version des faits, mais alors que j'évoque Ser Edwyd, mon suzerain le fait aussi appeler. Nous parlons des raisons qui ont poussé les Chester à de tels infamies : l'assassinat de Messire Lucifer Graves, l'empoisonnement au mariage de Lady Janice, et le siège du château.
Il s'agit du secret de la famille Chester, de Lord Moribald le contrebandier !
Cela amène notre Suzerain à parler de punition pour Ser Edwyd, pour lui avoir caché cette information pendant si longtemps. Ser Edwyd négocie les termes de sa punition, et je me fais nommer son garde fou par notre Suzerain.
L'on parle aussi du futur des îles, je donne mes conseils à notre suzerain. 3 domaines des îles sont en souffrances. La famille Chester est déchu, l'héritier de la maison Grimm bien jeune, et l'héritage de la maison Hewett, si son Lord est puni pour l'assaut, passera par sa petite fille.
Lord Mace Tyrell souhaite aussi punir le gouverneur et en trouver un nouveau. Je lui dis que les îles n'accepteront qu'un Îlien, et que pour remplacer les Chester il faut un membre des côtes, qui connaît la mer. Ser Edwyd rappelle alors qu'il est tradition pour un Seigneur de Fieffer un chevalier qui a accompli des exploits, et que cela pourrait être une bonne récompense pour moi, que cela ferait de plus un exemple dans le Reach !
Le Lord semble acquiescer. Quel honneur ! Je ne saurais être plus heureux en cet instant. Prends cette leçon père, j'ai acquis un domaine par la force de mon bras ! Et je me sens méritant. Quelle meilleure récompense que de recevoir le domaine d'un félon dont je suis pour beaucoup dans la chute et le châtiment.
Il m'annonce que cela sera officialisé à HautJardin sous peu, et je prête le serment d'un Lord dès maintenant !

Plus tard dans une autre pièce, je me retrouve avec Edwyd, Lady Janice,et Lady Maery. L'ordre de la main verte est évoqué, le fait de ne pas se laisser faire aussi. Je tente un rapprochement avec Lady Maery, mais il me semble creuser le fossé qui nous sépare à chacun de mes mots. Je me sens plein de honte.

Je tente plus tard de me retrouver seule avec elle pour faire amende honorable. Au cours de la discussion je comprends que j'ai suscité des sentiments chez cette femme. Ma honte se fait plus grande encore, car je ne saurais y répondre. Je n'aime et n'aimerai jamais qu'une femme, mon Eloys.
Je reçois d'ailleurs des nouvelles inquiétantes d'elle. Ser Emmon Cuy se serait installé sur le domaine Rhysling et s'y comporterait comme son héritier légitime. Voilà quelque chose qui doit se régler ! Le fils qui naîtra de mon union et de celle de Lady Eloys est le seul qui pourra y prétendre !

La soirée est bien avancée, les affaires concernant les conséquences de ce siège semblent se régler quand, dans la grand salle, Ser Edwyd se retrouve de nouveau confronté à lord Mace. Ce dernier a changé d'avis sur les décisions prises me concernant et le concernant lui. Ser Edwyd sera même mis aux arrêts. C'est Ser Gunthor Hightower qui héritera du domaine Chester. Quand à moi je suis abattu, consterné, et en même temps, une petite partie de moi s'y attendait. Je jette des regard mauvais à Lord Jon. La politique est passé par là.

Je demande une entrevue avec mon suzerain. Il m'explique sa décision, parle de mon inexpérience et des domaines déjà rattachés à mon nom, à mon alliance, comme si le domaine Hightower n'étais pas immense. Comme si j'allais diriger dès a présent le domaine Lowther alors que la santé de mon père est de fer et comme si j'allais hériter du domaine Rhysling, alors que c'est à mon fils d'en prendre les reines, et que lord Rhysling est loin d'avoir atteint un âge vénérable.
Lord Jon a du aussi lui dresser un bien piètre tableau de moi. Je meurs d'envie de cracher ce que je pense de Lord Jon à notre suzerain, mais il n'a pas besoin d'un conflit de loyauté en ce moment.
Je comprends la décision du suzerain, et lui dis. Je lui parle de loyauté et du fait que je comprends qu'il soit obligé de les acheter, que la mienne ne sera jamais à vendre, mais que sa décision aura des conséquences.

Ne comprends-t-il pas que son pouvoir est vacillant à cause de ce genre de décisions ? Certes, il a gagné le soutien de la maison Hightower mais pour combien de temps ? Et surtout, combien de maisons perdra-t-il à Lord Ashford, lorsque celui-ci viendra leur chuchoter l'histoire du bon Ser Walton, chevalier modèle, qui s'est illustré à deux siège autant en soldat qu'en commandant, dont la loyauté n'a jamais chaviré, mais dont la récompense a été ravi par la faiblesse de Lord Mace face aux comploteurs politique ? Combien de chevalier croiront Lord Ashford lorsqu'il leur dira que lui saura récompenser la loyauté ?
Qui sait aussi combien aurait pu être inspiré de ce choix, combien de chevaliers se seraient investi corps et âme dans l'espoir de voir leur loyauté, leur engagements, et leurs exploits leur rapporter un domaine ?
Non je pense que tout ces « chuchoteurs » ne comprennent pas qu'à long terme, ce genre de décision va renforcer la position des traîtres. A moins qu'ils ne le comprennent que trop bien ?

Je l'ai dis à Lord Mace, je ne saurais le protéger des coups dans le dos, et même pour les coups de face, je ne peux engager pour l'instant que mon propre bras, vu que l'on vient de me priver d'un domaines et des hommes qui le composent. Je pressens déjà que Duram Chester ne sera pas le seul lord félon que je combattrai dans l'année, les Sept m'en soient témoins. Peut être devrait-il se méfier de ceux qui veulent constamment rectifier ses choix en lui chuchotant à l'oreille.

Pour ce qui est de Ser Edwyd, lord Mathis Rowan se présentera plus tard à notre suzerain et le persuadera, avec l'appui final de lord Jon, de relâcher Ser Edwyd et de le mettre au service de la maison Rowan.
avatar
lekidnesta
Admin

Messages : 917
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur http://tronedefer10rois.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum